Travailler ensemble pour éclairer la voie aux énergies renouvelables au Tchad

N’Djaména, Tchad : Un contrat d’achat d’électricité (CAE) a été conclu avec la République du Tchad concernant le projet de centrale à 60 MW de Djermaya Solar.

Le projet Djermaya Solar, représenté par son actionnaire majoritaire InfraCo Africa, a signé aujourd’hui un CAE de 25 ans avec le Ministère de l’Énergie et la Société Nationale d’Électricité (SNE), entreprise nationale d’utilité publique. Ce contrat marque une étape clé dans le développement de la centrale Djermaya Solar : il permet au projet d’obtenir les fonds nécessaires à financer sa construction et démontre l’engagement commun de tous les acteurs envers le déploiement des énergies renouvelables au Tchad.

Le Tchad dépend lourdement du pétrole et du diesel, sources d’énergie onéreuses, pour produire son électricité. Cette dépendance énergétique rend le pays vulnérable aux interruptions en approvisionnement et aux fluctuations du marché mondial. Djermaya Solar est un des premiers projets de production autonome d’énergie solaire au Tchad. Ce projet pionnier sera livré en deux phases de 32 MW et 28 MW afin de permettre au réseau électrique national tchadien d’intégrer progressivement cette nouvelle capacité en énergie renouvelable. Le développement du projet est dirigé sur le terrain par Aldwych Africa Development Limited (AADL, pour le compte d’d’InfraCo Africa) et Smart Energies.

Selon Hugues Antoine Guinoiseau, Directeur de Smart Energies International, « ce CAE marque le début d’une longue collaboration entre un consortium mené par Smart Energies et InfraCo Africa, la SNE et le gouvernement tchadien. Les besoins énergétiques au Tchad sont considérables et ces besoins sont aujourd’hui satisfaits grâce à l’exploitation de sources d’énergie polluantes. Pour un pays bénéficiant d’un taux d’ensoleillement si élevé, l’énergie solaire paraît être le moyen idéal d’élargir l’accès à une source d’énergie propre. Nous sommes ravis de pouvoir contribuer à son déploiement au Tchad. Ce projet valide également la stratégie d’internationalisation de Smart Energies qui s’est déjà positionné de façon stratégique dans plusieurs marchés frontières et pays émergents, sur le continent africain, au Moyen-Orient et en Europe de l’Est. »

InfraCo Africa, membre du Private Infrastructure Development Group (Groupe de développement des infrastructures privées – PIDG), a engagé 3 millions de dollars US pour le développement de la centrale de Djermaya Solar et a généré 800 000 de dollars US sous forme de subventions octroyées par le Technical Assistance Facility (TAF), sa société sœur du PIDG. Entre autres activités, la subvention du TAF a pu financer le service de conseil juridique pour le Gouvernement du Tchad afin de le soutenir dans ses démarches de préparation et de négociation des documents relatifs au projet, tel que le CAE. Djermaya Solar a également obtenu un engagement de 6,35 millions d’euros de la part du Fonds fiduciaire UE-Afrique pour les infrastructures (FFUEAI) lui permettant de construire une ligne de transport d’électricité et un poste électrique ainsi que de finir les autres travaux nécessaires pour relier la centrale au réseau national.

Dans son discours donné au moment de la signature, Kodjo Afidegnon, Directeur du développement des Affaires en Afrique occidentale pour InfraCo Africa, a déclaré : « Nous nous réjouissons de collaborer avec nos partenaires pour repousser les frontières en matière d’énergies renouvelables au Tchad. InfraCo Africa est la seule entreprise à pouvoir financer les étapes initiales du développement de projets à hauts risques, leur permettant ainsi de compléter certaines activités, telles que les négociations de contrats susceptibles de financement, qui sont nécessaires pour mobiliser les investissements du secteur privé. En travaillant avec nos sociétés sœurs du PIDG, Djermaya Solar démontre clairement notre engagement à investir dans des marchés difficiles, tant dans cette région-ci qu’à travers l’Afrique occidentale. »

Le projet s’appuie sur l’expertise d’un éventail de ministères gouvernementaux, la SNE, l’Agence pour le développement des énergies renouvelables du Tchad (ADER – Tchad) ainsi que l’entreprise du projet. Ensemble, ils ont travaillé à faire connaître l’existence de ce projet et négocié les cadres légaux et réglementaires nécessaires pour en faire un succès. Les études d’impact environnemental et social (EIES) devant s’achever très prochainement et alors que la Banque africaine de développement a été nommée chef de file du projet, la première phase de 32 MW est en bonne voie de produire de l’électricité dès 2020.

« Le projet Djermaya Solar est très important pour nous », a souligné Michel Boukar, ministre du Pétrole et de l’Énergie, alors qu’il apposait sa signature. « Il nous permettra d’augmenter l’accès à l’électricité dans notre pays, mais aussi à réduire nos émissions de gaz à effet de serre, d’autant plus que ces deux objectifs font partie des objectifs stratégiques du Gouvernement du Tchad. »

Recent projects

Chad: Djermaya Solar

Lighting the way for renewables in Chad

  • 60MWp Solar
  • Our Commitment: US$3m

Under Active Development. The Djermaya Solar project will develop 60MW of solar PV in two phases, gradually integrating renewable power into Chad’s national grid. By establishing a cross-sector task force, this project is drawing on both public and private sector expertise to rapidly develop a solution that is bankable and aligned with the Government of Chad’s aspirations.