Tchad

Djermaya Solar

Éclairer le chemin des énergies renouvelables au Tchad

  • 60MW réseau photovoltaïque solaire
  • Notre engagement: 3 millions de dollars US

Context

La capacité de production d’électricité installée de 150 MW du Tchad souffre d’un entretien insuffisant et dépend du fioul lourd (FOL) et du gazole. En termes d’équivalence énergétique, le FOL est cher. Le coût de production d’un courant à basse et moyenne tension au Tchad est donc élevé (environ 30 cents US/KWh), les subventions annuelles du gouvernement dépassant 200 millions de dollars US.  En dépit des subventions, la capacité disponible du Tchad ne permet pas de répondre à la demande à cause des pannes d’alimentation fréquentes et des complications logistiques, et 7,6 % de la population tchadienne seulement est connectée au réseau national. Les sociétés et les ménages connectés doivent supporter 19,6 pannes de courant par mois en moyenne, soit deux fois plus que la moyenne de 7,8 de l’Afrique sub-saharienne.

Conscient qu’un réseau électrique fiable et abordable sous-tend le développement social et économique, le gouvernement du Tchad a fait de l’expansion des énergies renouvelables le thème central de son Plan de développement national 2013-2015. Il a également créé l’Agence de développement des énergies renouvelables au Tchad (ADER – Tchad) et l’a chargé de mobiliser des investissements pour ce secteur. Le Tchad connaît des niveaux exceptionnels d’irradiation solaire (jusqu’à 2800 kWh/m² dans certaines régions). Par conséquent, en exploitant la stabilité des centrales électriques conventionnelles et la flexibilité du gazole, une centrale solaire photovoltaïque peut être intégrée au réseau électrique existant du Tchad. Cette ressource librement disponible et durable pourrait donc transformer le secteur de l’énergie au Tchad : réduction des coûts de production et donc diminution des subventions, tout en permettant au gouvernement de connecter davantage de personnes au réseau électrique.

Project

Le projet Djermaya vise à construire une centrale solaire photovoltaïque de 60 MW à Djermaya, à 30 km au nord de la capitale du pays, N’Djamena. Le projet Djermaya Solar sera développé progressivement pour intégrer l’énergie renouvelable dans le réseau d’électricité national du Tchad. La première tranche d’une puissance de 32 MW devrait être entièrement financée en 2018 et opérationnelle en 2019. Elle sera suivie d’une deuxième tranche de 28 MW.

L’Union européenne (par l’intermédiaire du Fonds fiduciaire UE-Afrique pour les infrastructures [FFUEAI]) a apporté une contribution de 6,35 millions d’euros à ce projet. La contribution du FFUEAI permettra de financer la construction de la ligne de transmission, du poste électrique et d’autres travaux nécessaires à la connexion et à l’intégration du projet au réseau national.

Comptant parmi  les premiers producteurs d’électricité indépendants, ce projet pionnier jouera un rôle majeur dans l’atteinte des objectifs du Plan de développement national du gouvernement tchadien : libéraliser le secteur de l’énergie, mobiliser des investissements privés et mettre en avant le développement d’une énergie renouvelable commerciale au Tchad. Par conséquent, un groupe de travail interdisciplinaire a été créé et regroupe les représentants des ministères de l’énergie, des infrastructures et des finances, de la compagnie d’électricité tchadienne SNE, d’ADER – Tchad et du projet Djermaya. Collectivement, ce groupe de travail possède l’expertise nécessaire pour faire connaître le projet, négocier les cadres juridiques et réglementaires nécessaires, et assurer le succès du projet.

Ce projet est développé en commun par Aldwych Africa Developments Ltd (pour le compte d’InfraCo Africa) et Smart Energies.